Ados : sommeil et literie

En France, les adolescents de 15 à 17 ans ont perdu, en 25 ans, presqu’une heure de sommeil.
Les études Actijeunes* indiquent que leur literie est bien trop souvent négligée, alors qu’un bon sommeil est indispensable à leur développement physique et mental.

La literie des adolescents : un élément essentiel !

  • La literie doit être choisie et testée

Pensez-vous pouvoir acheter une literie que vous n’auriez pas essayée ? Sûrement pas. Néanmoins, 60% des adolescents dorment sur un lit qu’ils n’ont pas choisi, 65% ne l’ont pas testé avant de l’utiliser alors que celui-ci peut-être trop petit, trop dur, de mauvaise qualité ou tout simplement usé, parce qu’hérité d’un autre membre de la famille.

Pour un sommeil optimum, réparateur, nécessaire à leur développement, leur santé et leur équilibre, le choix d’une literie de qualité est primordial.  

-              La taille de la literie doit être adaptée

La taille de la literie est un facteur non négligeable pour des nuits réparatrices. Une literie à 100x200 cm offre de nombreux avantages en matière de confort. Contrairement aux plus petites tailles (80x190 cm et 90/190 cm), celle-ci améliore le sommeil des adolescents, limite la gêne et diminue le nombre de micro-réveils.

 

 

Une literie neuve : des effets positifs sur la qualité et la quantité de sommeil

 

  • Quantité de sommeil en hausse avec une literie de qualité

Selon les deux études Actijeunes*, une literie neuve et de qualité, permet aux adolescents de gagner du temps de sommeil.

 

En effet, celle-ci entraine une légère augmentation de la quantité de sommeil en diminuant de manière importante la latence d’endormissement, qui passe de 19.2 min à 11.8 min. Par ailleurs, le confort fait augmenter le temps passé au lit de 25.7 min avec 21 min en plus de sommeil.

  • Qualité du sommeil améliorée avec une literie neuve et adaptée

Un changement de literie améliore non seulement la quantité mais aussi la qualité du sommeil.

Le sommeil lent-profond permet la récupération physique, c’est également un facteur de croissance chez les adolescents. Avec une literie neuve, il passe de 21.3% à 24.3%, une hausse de 14.1%. Autrement mesuré, les adolescents gagnent 19.8 minutes de sommeil lent profond au détriment du sommeil superficiel.

Le sommeil paradoxal, moteur de la mémorisation et de l’apprentissage, connait quant à lui une augmentation de 3.3%, soit 8 minutes en plus.

Et de leur côté, les éveils nocturnes de plus de 15 secondes baissent de 11.7%

 

Une literie neuve : des bénéfices au-delà du sommeil ?

A un âge où l’assimilation de connaissances est importante et où la personnalité est en pleine construction, un sommeil efficace est indispensable. Une literie neuve et de qualité est donc un élément majeur du bien-être des adolescents.

Mieux dormir a des effets sur l’apprentissage et la mémoire. En effet, lorsque l’on dort, l’hippocampe – un des sièges de la mémoire – envoie des signaux électriques aux synapses, connexion entre les neurones, nécessaires à la mémoire. Ce travail élimine les informations inutiles et assimiles les souvenirs importants. Les bienfaits ne s’arrêtent pas là, puisqu’une nuit réparatrice permet d’éviter l’anxiété, favorise la concentration durant la journée et joue sur l’humeur.

A l’inverse, un manque de sommeil provoquera somnolence, fatigue physique, troubles d’humeur et de concentration.

 

Actijeune 1 : En 2015, l’Association Pour la Literie (APL) a demandé à l’European Sleep Center de tester l’impact d’une literie neuve de grande taille sur la qualité et la durée du sommeil sur un panel d’adolescents de 16 ans.

Actijeune 2 : En 2016, le Professeur Damien Léger et le Docteur François Duforez du Centre du Sommeil de l’Hôtel-Dieu de Paris, ont mesuré pour la première fois les effets d’un changement de literie sur le sommeil des adolescents.