L’innovation au service du recyclage de la literie

Acteur du recyclage mobilier, Eco-mobilier développe des solutions innovantes de transformation et d’intégration de nouvelles matières issues de la literie usagée. En lançant un appel à projets, l’éco-organisme s’active pour accélérer l’innovation au service de l’économie circulaire.

 

En 2011 le Grenelle de l’environnement impose le recyclage des meubles. C’est en réponse à cette exigence qu’est mis en place Eco-mobilier, destiné à développer et prendre en charge le recyclage mobilier.
Depuis lors, l’organisme se développe à une vitesse prodigieuse : on ne compte pas moins de 3 000 points de collecte aujourd’hui, soit dix fois plus qu’il y a quatre ans. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : ce sont 336 000 tonnes de meubles qui sont collectées par l’éco-organisme en 2016, à travers les différents points de collecte municipaux ou via des distributeurs tels qu’Emmaüs. 

 

La literie, secteur qui ne bénéficie pas d’une tradition de recyclage

 

Cependant une difficulté est vite soulevée : si le bois connait une tradition de récupération, il n’en va pas de même pour le secteur de la literie qui nécessite des initiatives particulières et adaptées. C’est dans cette optique qu’Eco-mobilier lance en 2015 un appel à projets pour la création de quatre sites de démantèlement de matelas usagés, en complément des trois existants.

eco_mobilier

Les articles de literie collectés représentent d’ores et déjà 10 000 tonnes, mais le chemin à parcourir jusqu’à l’accomplissement de l’objectif « zéro enfouissement » reste long. Pour y parvenir, Eco-mobilier mise sur ses deux leviers principaux : la multiplication des points de collecte dans un premier temps et le soutien de l’industrie du recyclage et des initiatives innovantes dans un second.

 

La collecte est nécessaire mais le défi réside dans la transformation des matières

 

Certes, la collecte est la première étape fondamentale et centrale du recyclage. Mais une fois ces articles collectés, le défi réside dans la transformation et l’intégration de ces matières, pour qu’elles constituent un réel vivier de matières premières. 1% du budget annuel de l’éco-organisme est donc consacré à la recherche et au développement, ce qui le place comme véritable accélérateur de projets innovants, notamment à travers l’Eco Innovation Challenge, appel à projets dont «l’objectif est de déclencher des solutions innovantes sur les idées prometteuses pour demain ».

 

L’Eco Innovation Challenge, pousser l’innovation au service du recyclage

 

Ce Challenge permet à tous types d’acteurs, de la start-up aux industriels, de soumettre un projet novateur sur les deux principaux défis que représentent le recyclage de nouvelles matières via des processus novateurs de transformation, et la création de nouveaux produits à partir de matières recyclées de la literie. Le lauréat se verra soutenu par l’organisme tant financièrement, en couvrant jusqu’à 75% des frais de développement, qu’en termes de savoir-faire et de visibilité.

Pour Dominique Mignon, soutenir l’industrie du recyclage représente « une formidable opportunité de développement industriel qui permettra de renforcer l’économie circulaire du secteur de l’ameublement ».

Les commentaires sont fermés.


télécharger le communiqué de presse en PDF


}