Nos ETUDES

ETUDE PROFESSEUR TOUCHON

Principaux enseignements de l'étude du professeur Touchon :

  • 53 minutes supplémentaires de sommeil récupérateurs pour les dormeurs sur literie neuve (matelas + sommier)
  • Délai d'endormissement plus bref et durée totale des éveils intrasommeil moins importante sur literie neuve

 

 

En 1992, l’étude Sommeil et Literie du CHU de Montpellier a pour la première fois tenté d’évaluer l'incidence de la literie, donc du matelas et du sommier, sur la qualité du sommeil.

 

Il était déjà démontré qu’un environnement favorable était nécessaire à l'installation et au maintien d'un sommeil réparateur. Si l'incidence de la température extérieure et du bruit avait déjà été prise en compte et étudié de façon correcte, le paramètre literie n’avait encore jamais vraiment étudié.

 

Le Pr Touchon, du Centre Hospitalier et Universitaire de Montpellier a donc décidé de réaliser une étude clinique dans le but d’évaluer l'incidence de la literie (matelas + sommier) sur la qualité du sommeil.

 

Conclusions de l'étude du Professeur Touchon

 

Il a été observé que la durée totale du sommeil est plus importante sur une literie avec un matelas et un sommier aux qualités mécaniques correctes que sur une literie aux qualités mécaniques altérées.

 

Les dormeurs gagnent en effet environ 53 minutes supplémentaires de sommeil récupérateurs. L'augmentation de la durée de sommeil, pourrait être liée au fait que si le nombre d’éveils dans la nuit est quasi-similaire sur les deux types de literies, le délai d'endormissement est plus bref et la durée totale des éveils intrasommeil moins importante sur la literie avec un matelas et un sommier aux qualités mécaniques correctes.

 

Méthodologie

 

Le travail n'a porté que sur une population de mauvais dormeurs (sélectionnés par questionnaire et interrogatoire) dans la mesure où il s'agit des sujets les plus sensibles aux modifications environnementales. Les participants étaient donc des sujets volontaires de 40 à 65 ans exempts de toute affection organique ou psychiatrique pouvant intervenir sur le sommeil.

 

L'étude a été réalisée chez 10 sujets en double aveugle. Dans le cadre de cette étude, chaque sujet a dormi sur 2 literies (matelas + sommier) distinctes : une literie aux qualités mécaniques correctes et une literie aux qualités mécaniques altérées (perte de dureté, de facteur ressort, de hauteur).

 

Un enregistrement de sommeil a été réalisé sur chacun pour objectiver l'altération du sommeil et éliminer certains troubles du sommeil pouvant passer inaperçus sur le plan clinique : syndrome d'impatience des membres inférieurs, syndrome des mouvements périodiques dans le sommeil, syndrome d'apnées périodiques du sommeil, parasomnies...

 

Présentation de l'étude du Professeur Touchon