LITERIE : LA RAISON DE VOS TROUBLES DU SOMMEIL ?

La santé passe par le sommeil, et rien de plus important qu’une literie adaptée aux spécificités de chacun.
Trop souvent jugée accessoire, la literie est un véritable facteur de la qualité de votre sommeil et par conséquent de votre santé et qualité de vie.
L’APL soutient la recherche sur la qualité du sommeil 

Depuis 2005, en association avec le Professeur Damien Léger de la Clinique du Sommeil, l'Hôtel-Dieu de Paris et le Docteur François Duforez de l'European Sleep Center, l’APL participe à des études scientifiques afin de comprendre l’impact de la literie sur la qualité du sommeil


Voici donc quelques bons gestes à adopter en fonction de vos besoins :

Un grand lit pour les plus agités 

Un dormeur bouge 30 à 40 fois par nuit, il peut donc perturber le sommeil de son/sa partenaire.
Pour dormir profondément sans déranger ou être dérangé : privilégiez les matelas à partir de 160 cm de largeur !

Une alèse pour l’hygiène

 33 cl d’eau : c’est ce que notre corps évacue chaque nuit.
Quand la transpiration devient excessive, elle peut perturber le sommeil. Dans tous les cas, il est donc indispensable de protéger son lit avec une alèse, dans des matières adéquates.

Du synthétique pour les allergiques

Vous êtes allergique ? Evitez couettes et oreillers en plumes, les acariens se nourrissent de matières naturelles ! Privilégiez donc les matières synthétiques, et vérifiez bien la présence de labels anti acariens sur le linge de lit : Sanitized®,Actigard®, Allerban®,Microstop®,ou plus écologiques, Greenfirst®, Proneem®,etc.

Le juste équilibre entre mollesse et fermeté

Lorsque vous achetez votre nouveau matelas, l’attention doit être portée sur sa fermeté.
Ni trop ferme (inconfort, douleurs), ni trop mou (mauvais pour la colonne vertébrale), il est difficile de trouver le juste milieu ! Voici nos conseils : 
- Testez le matelas en vous allongeant sur le dos
- Passez la main entre les reins et le matelas : si elle passe sous la colonne vertébrale, le matelas est trop ferme
- Allongez-vous sur le flan en vous appuyant sur le coude : s’il s’enfonce, le matelas est trop mou.

Les commentaires sont fermés.


télécharger le PDF


}