Blog "I love mon lit"

Sieste au bureau : symptôme ou solution ?

Compliqué de se remettre au travail après un déjeuner copieux ? Les yeux grattent et la concentration s’échappe vite sous l’effet de la digestion. Et si la sieste était la solution ?

 

 

Le 28 avril, c’était la journée de la sécurité et de la santé au travail. A l’occasion de cette journée, le think tank Terra Nova a publié une étude sur le sommeil et notamment sur le lien entre notre activité professionnelle et nos nuits et la façon dont une bonne nuit de sommeil assure une journée de travail productive. Signe de l’importance du sommeil, une entreprise américaine propose même des primes à ses employés qui dormiraient bien. Mais cette solution n’est pas forcément accessible à tous et la sieste peut être une bonne alternative.

 

sieste_figarosanté

 

15 minutes de repos pour un travail efficace

 

Avec une moyenne de 37.5 heures de travail par semaine, les Français ne rechignent pas à la tâche. Pourtant, qui n’a jamais dû lutter contre le fameux « coup de barre » de 14 heures, celui qui arrive avec la digestion ? Selon l’étude de Terra Nova, environ 20% des salariés avouent s’assoupir régulièrement au travail. Pour y remédier, le think tank encourage vivement les entreprises à créer une salle de repos. Un coup de bar ? Une micro-sieste de 15 minutes, durée idéale pour récupérer et être efficace !

 

Une sieste ? Oui, mais pas n’importe comment !

 

Pour que cette micro-sieste soit efficace, il ne faut pas négliger les conditions de repos ! Vous assoupir caché derrière votre écran, la tête sur les bras et le dos plié ne sera jamais aussi utile qu’une courte sieste sur un vrai matelas adapté à votre morphologie. En plus de l’inconfort, vous ne dormirez que d’un œil ! La lumière du jour, le bruit de vos voisins de bureau ou encore la peur de vous faire attraper par votre supérieur peuvent nuire à la qualité de votre sommeil, aussi court soit-il !

 

Militez plutôt pour la création d’une vraie salle de repos, adaptée et aménagée pour favoriser un sommeil réparateur.

 

Une fatigue qui en dit long sur vos nuits

 

Mais avant d’aller profiter de ce repos digestif, il peut être intéressant de s’interroger sur l’origine de cette fatigue. La digestion en est la première raison mais d’autres facteurs peuvent entrer en ligne de compte :

  • Dormez-vous bien la nuit ? Une mauvaise nuit de sommeil peut entrainer une vraie fatigue dans la journée qui, couplée à la digestion, vous fait somnoler très rapidement.
  • Votre lit vous convient-il ? Une literie usée ou inadaptée à votre morphologie peut être à l’origine de nuits agitées, inconfortables et courtes. Vérifiez l’état de votre matelas ! Votre vieux compagnon de vie est peut-être trop âgé ou vous n’êts peut-être pas faits l’un pour l’autre.

 

 

Alors, si vous sentez votre cerveau s’endormir après le déjeuner, accordez-vous un repos de 15 minutes pour mieux repartir. Mais dans des conditions de sommeil optimales : pas de lumière ou d’écran, du calme et surtout une literie adaptée ! Et si la fatigue persiste, regardez peut-être du côté de votre matelas, vieux ou inadapté. N’oubliez pas : un bon matelas se teste en magasin et se change tous les dix ans !