Blog "I love mon lit"

Mesurer son sommeil grâce aux objets connectés

Les problèmes liés à la qualité du sommeil des français sont de plus en plus soulevés dans les médias : ainsi, 45 % des Français âgés de 25 à 45 ans considèrent qu’ils ne dorment pas assez.

 

Cette « dette de sommeil », provoque une perte d’attention et de concentration et, à long terme, un état dépressif ainsi que d’éventuels problèmes de santé.

 

Plusieurs solutions ont été développées afin d’améliorer la qualité du sommeil, et la quantification du sommeil est en train de devenir une réelle tendance.

 

Mais quels sont ces objets intelligents censés améliorer le sommeil, et sont ils vraiment efficaces ?

 

S’endormir rapidement pour un sommeil plus réparateur

 

12% des 25-45 ans en France disent souffrir d’insomnies, hors un sommeil de qualité commence par un endormissement dans un milieu propice.

 

Pour trouver le sommeil le plus rapidement possible et dormir paisiblement,  sans réveils nocturnes, il existe plusieurs innovations :

-  Une application permet de choisir une plage horaire pendant laquelle on ne sera plus dérangé ; on ne recevra ni appels, ni SMS ou notifications. Cela permet de ne pas consulter son téléphone avant de dormir et donc de se mettre en condition pour passer une bonne nuit.

-  Une autre application active progressivement un filtre rouge sur l’écran du téléphone à partir d’une certaine heure, ce qui permet d’éviter la lumière bleue des écrans de smartphones, tablettes et autres appareils électroniques, nuisant à l’endormissement car très agressive.

-  Autre tendance, le développement des chaines YouTube regroupant des vidéos de personnes qui se filment en murmurant pour détendre et apaiser les internautes. Il existe des vidéos « murmurées » sur toutes sortes de sujets : cours d’histoire, tutoriels maquillage, cours de cuisine, commentaires de jeux vidéo…

-  Des objets connectés permettant de trouver plus rapidement le sommeil ont également été créés, comme par exemple un oreiller diffusant de la musique relaxante…

Le plus important à retenir est l’éloignement des appareils électroniques avec le coucher car ils nuisent à l’endormissement, ainsi que le fait de favoriser une activité calme comme la lecture ou la relaxation avant de se coucher. 

 

Mesurer la qualité de son sommeil

 

Le sommeil est composé de plusieurs cycles, eux mêmes composés d’une phase de sommeil lent profond (régénération cellulaire, sécrétions hormonales, processus de mémorisation) et d’une phase de sommeil paradoxal léger (correspond à la période où l’on rêve). Plusieurs cycles de 90 minutes se succèdent en moyenne, par nuit, alternant ces deux phases.

 

Certaines applications permettent de mesurer la qualité du sommeil en suivant ces cycles.

 

Elles se basent sur les mouvements et les bruits émis par le dormeur pour savoir dans quelle phase il se trouve. Cela permet également à ces applications de réveiller le dormeur en phase paradoxale, le moment où il est le plus propice d’être réveillé.

 

D’autres applications permettent de faire une sieste, pendant une durée définie.

 

Certaines applications aident même à lutter contre les ronflements en émettant un sifflement lorsque ils dépassent un certain niveau sonore.

 

Néanmoins les résultats de ces applications doivent être pris avec prudence car elles ne peuvent pas être considérées comme des outils scientifiques. De plus il est fortement déconseillé de dormir à coté de son téléphone portable, ces applications sont donc en contradiction avec la recherche d’une meilleure qualité de sommeil.

 

Se réveiller dans le calme

 

Pour un réveil optimal, des « smart réveils » reprenant les cycles de sommeil  ont aussi été élaborés : une montre ou un bracelet nous réveillant au bon moment…

 

Hormis les applications qui permettent de se réveiller au bon moment, d’autres diffusent  des musiques de notre choix ; des bruits d’oiseaux, des bruits de friture (de bacon par exemple), des bruits de mer, une lumière multicolore sur l’écran.  

 

Bientôt, des chaussettes comprenant une puce, pourront réveiller leurs propriétaires en douceur par des massages de la plante des pieds.

 

Bien évidemment, les personnes ayant beaucoup de mal à se réveiller n’ont pas été oubliées : des applications plus insistantes existent également : ainsi le réveil ne s’arrête que quand la personne secoue son téléphone, photographie une pièce de sa maison ou même scanne un objet tel qu’un paquet de céréales.

 

Insolite mais très efficace

 

Néanmoins il faut bien retenir que s’il est important de s’intéresser à la qualité de son sommeil et faire des efforts pour l’améliorer, il faut surtout se méfier des appareils électroniques et ne pas les utiliser avant de dormir. Les applications ne sont donc pas forcément les meilleures solutions pour un meilleur sommeil.

 

De plus les résultats sont plutôt difficiles à analyser car ils dépendent du contexte et du rythme de vie de chacun. Il faut donc plutôt utiliser ces objets pour une réflexion qualitative sur son sommeil plutôt que purement quantitative.

 

De plus il ne faut pas prendre ces objets connectés pour des aides scientifiques, si vous avez de réels troubles du sommeil, la meilleure démarche est de contacter votre médecin.

 

Il est également conseillé pour un meilleur sommeil de dormir dans une literie grande largeur que vous aurez testée en magasin au préalable et que vous changerez tous les 8 ans pour une qualité optimale.