Blog "I love mon lit"

La procrastination du sommeil, une étrange maladie

Si l’insomnie est un fléau connu de tous, et concerne les personnes ayant d’importantes difficultés à s’endormir, un second groupe d’individus est touché par une étrange maladie appelée « procrastination du sommeil ». Ce terme qualifie les personnes qui n’arrivent pas à aller se coucher, et ne peuvent s’empêcher de faire toutes sortes d’activités nuisant à la bonne récupération et à l’endormissement. 

 

 1 – La procrastination du sommeil, qu’est-ce que c’est ?

 

Une équipe de chercheurs de l’Université d’Utrecht la définit ainsi : « La procrastination du sommeil se traduit par le fait de ne pas réussir à aller se coucher à l’heure prévue alors qu’aucun facteur externe n’y fait obstruction ».

 

Depuis Aristote, ce phénomène est presque traité comme une énigme philosophique. « Pourquoi les gens manquent-ils de faire ce qu’ils savent bon pour eux ? » c’est l’interrogation du chercheur en philosophie Joël Anderson. Pour lui nombreux sont ceux qui souhaitent se coucher à l’heure sans pour autant y parvenir.

 

 2 – Quelles en sont les conséquences ?

 

L’équipe de scientifiques de l’Université d’Utrecht a cherché à connaître les conséquences directes et indirectes que la procrastination du sommeil pouvait produire sur la santé.

 

Une étude a été réalisée par Floor Kroese sur 177 individus assujettis à des difficultés de sommeil. Il était demandé aux participants de répondre à une série de questions pour savoir dans quelle mesure ils étaient malades.     

 

Les résultats des analyses montrent que les procrastinateurs auraient moins tendance à s’alimenter de façon saine et à faire de l’exercice régulièrement. Ces deux éléments s’apparentent à un faible « Self-Control ».

 

Cette pathologie peut avoir plusieurs impacts sur le quotidien des personnes qui en souffrent, tant sur le plan professionnel que personnel à cause de leur manque de sommeil.

 

3 – Quelles sont les méthodes efficaces pour y remédier ?

 

Le premier conseil est d’apprendre à écouter son corps, et lui donner ce dont il a besoin. La meilleure solution est non pas de boire du café ou des boissons énergisantes mais bien d’essayer d’adopter un mode de vie le plus sain possible avec une bonne alimentation et une activité physique régulière.

 

 Il est également important de faire reprendre à son corps un rythme de sommeil stable sur une literie de grandes dimensions de moins de 10 ans et d'éviter toute distraction extérieure comme les appareils électroniques, activités nocturnes ou le travail de dernière minute.